La recherche

L’asbl Culture in vivo développe en collaboration avec des laboratoires belges et européens deux projets de recherche fondamentale ainsi que diverses collaborations.

Le premier projet porte sur la flore microbienne du tube digestif des insectes en Région Wallonne et en particulier les Trypanosomatidés monogéniques. Ces micro-organismes sont des cousins inoffensifs des trypanosomes, agents responsables de la maladie du sommeil en Afrique. Le sujet de recherche devait être peu ou pas compétitif mais susceptible de fournir des informations de valeur au niveau scientifique. Le matériel d’étude devait être facile d’accès et absolument inoffensif. Le programme dans son ensemble devait être suffisamment souple pour permettre la participation de public très divers: enfants des écoles (chasse aux mouches), étudiants du secondaire (dissection des insectes, mise en culture, observation au microscope), étudiants de niveau supérieur (extraction de l’ADN, études moléculaires). Nous nous intéressons particulièrement à la diversité des espèces présentes en Région Wallonne et au phénomène d’endosymbiose. De plus le matériel biologique récolté est utilisé dans le cadre des activités de formation et d’animation scientifiques de l’ASBL.

Ces travaux ont donné lieu à :

- deux communications scientifiques au niveau belge,

- trois mémoires de fin d’étude de l’enseignement supérieur (baccalauréat et master)

- une collection de micro-organismes,

Personnes de contact : Bernard Couvreur,Alan Fauconnier

Collaborations mises en œuvre dans le cadre de ce projet :
. Prof. Jean-Claude Dujardin, Unité de Parasitologie Moléculaire, Institut de Médecine Tropicale Anvers, 155 Nationalestraat,B-2000 Antwerpen
· Dr. Bruno Pichon, Health Protection Agency, Centre for Infections, Respiratory and Systemic Infection Laboratory, 61 colindale avenue, London NW9 5EQ, UK
· Prof. Ernst Heinen, Laboratory of Human Histology - Centre de recherche sur les protéines Prion (CRPP), University of Liege, Avenue de l'Hopital, 1, B-4000 Liege
· Dr Catherine Menten-Dedoyart, GIGA-Neuroscience, Nervous system disorders and Therapy Lab, Tour Pharmacie, B36 +1, Avenue de l'Hôpital, 1, B-4000 Liege

Les membres de Culture in vivo collaborent  avec des laboratoires extérieurs dans le domaine de l’immunologie et de l’hématologie. Ces travaux ont donné lieu à plusieurs publications  :
· Menten-Dedoyart C., Couvreur B., Thellin O., Drion P.V., Herry M., Jolois O. and E. Heinen. 2008. Effects of Ixodes ricinus blood meal on antigen-specific IgM and IgG responses in mice. Vaccine 26(52):6956-6964. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1893009

· Menten-Dedoyart C, Couvreur B, Jolois O, Van Lerberghe PB, Duwez L, Drion P, Heinen E. 2011. Kinetic study of the antibody response during the blood meal of Ixodes ricinus: implication on plasma cell maturation in vivo and for anti-Ixodes vaccination. Vaccine 29(11):2044-2050. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21255683

·  Menten-Dedoyart C, Faccinetto C, Golovchenko M, Dupiereux I, Van Lerberghe PB, Dubois S, Elmoualij B, Baron F, Rudenko N, Oury C, Heinen E, Couvreur B, 2012. neutrophil extracellular traps entrap and kill Borrelia burdorferi sensu stricto Spirochetes and are not affected by Ixodes ricinus tick saliva.J Immunol.189 (11) :5393-401. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23109724

Le second projet de recherche, en collaboration avec le laboratoire du Professeur Ian A. Hope de l’Université de Leeds (Leeds University, UK) porte sur l’étude de mécanismes impliqués dans la tolérance au froid des nématodes Caenorhabditis elegans.  Plusieurs mutants de gènes ont montré une extrême sensibilité au froid tandis que certains autres mutants montrent un taux de survie au froid deux fois plus long que les vers Wild type. Des expériences simples de survie combinées à des perturbations par ARN interférence de certains gènes permettent de dresser un réseau de régulations de la réponse au froid.
Personne de contact: Sophie Bamps